FOULE Théâtre

Une compagnie de théâtre pour le Jeune Public

Les spectacles de FOULE Théâtre sont diffusés par

Mademoiselle Jeanne asbl

anne.hautem@mademoisellejeanne.be

Tél 0032 2 377 93 00

Contact administratif

secretariat@fouletheatre.be

Tél 0032 497 72 58 40

Récits de voyages
Dessine comme si tu dansais
Spectacles et stages
Bon à connaître...
Nous c'est quoi?

À venir...

23-24 mars, 27-28 avril et 11-12 mai 2019:

En collaboration avec Caroline Cornelis  – Compagnie NYASH: Trois WE de danse en action poétique pour découvrir ce que recouvre la notion de Danse-Théâtre, quelle écriture du mouvement est possible entre langages écrits et parlés. Ces stages s’adressent à des acteurs, créateurs à partir de 40 ans pour permettre une unicité du travail corporel et l’appréhension de celui-ci dans la création gestuelles.
Ces WE sont animés par Dominique Duszynski. (Plus d’infos)

Du 4 au 13 mars 2019 – FOULE Schaerbeek
En collaboration avec Pierre de Lune, Foule Théâtre envahit pendant une semaine l’Espace Scarabeus et le quartier Pogge. Au menu, la reprise de l’incontournable Comme la pluie, au profit d’Amnesty International, la présentation du dernier spectacle de la Compagnie Daraya, des ateliers parents-enfants, une vente aux enchères, un concert de Tomassenko, et un petit déjeuner suivi d’une visite guidée déjantée du quartier.

 

Calendrier (provisoire)
 6, 7 mars 19h: Comme la pluie (Théâtre Tout Public – 7 ans) + animation dessin
8 mars 19h: Daraya (Théâtre tout public – 15 ans)
9 mars: Thomas & Co (Musique)
10 mars: Brunch et Visite guidée théâtralisée
Projections de films.
12, 13, 14 mars: Daraya (Théâtre Tout Public – 15 ans)
Stages de dessin pour enfants du 4 au 9 mars.

« Pour le parfait flâneur, pour l’observateur passionné, c’est une immense jouissance que d’élire domicile dans le nombre, dans l’ondoyant, dans le mouvement, dans le fugitif et l’infini. Être hors de chez soi, et pourtant se sentir partout chez soi ; voir le monde, être au centre du monde et rester caché au monde, tels sont quelques-uns des moindres plaisirs de ces esprits indépendants, passionnés, impartiaux, que la langue ne peut que maladroitement définir. L’observateur est un prince qui jouit partout de son incognito.

Ainsi l’amoureux de la vie universelle entre dans la foule comme dans un immense réservoir d’électricité.

Ainsi il va, il court, il cherche. Que cherche-t-il ? A coup sûr, cet homme, tel que je l’ai dépeint, ce solitaire doué d’une imagination active, toujours voyageant à travers le grand désert d’hommes, a un but plus élevé que celui d’un pur flâneur, un but plus général, autre que le plaisir fugitif de la circonstance. Il cherche ce quelque chose qu’on nous permettra d’appeler la modernité ; car il ne se présente pas de meilleur mot pour exprimer l’idée en question. Il s’agit, pour lui, de dégager de la mode ce qu’elle peut contenir de poétique dans l’historique, de tirer l’éternel du transitoire. »        Charles Baudelaire

FOULE Théâtre 2018

Site réalisé avec WordPress soutenu par Elementor – Ph. Léonard

Fermer le menu